Réseau Entreprendre Hainaut
39, rue de l'Epau -
Rosult 59230 France
Tél.03 27 47 36 72
Réseau Entreprendre Hainaut
50.441849, 3.350816
Retour aux témoignages
Accompagnement
Benoît Milan et Philippe Lousse

Benoît MILAN et Philippe LOUSSE

Créateur de Circuits de France
Dirigeant de DPDO

Témoignage croisé entre un lauréat et son accompagnateur

 

Benoît MILAN :

« Nous sommes 3 associés, mon frère Valentin, un ami Frantz Gault et moi-même. Nous n'avons pas fait HEC, et donc le monde de l'entreprise nous était un peu inconnu. Nous voulions donc être accompagnés, et cela a porté ses fruits. Du côté de Réseau Entreprendre Hainaut, nous avons présenté notre projet plusieurs fois face au comité composé d'entrepreneurs. Cela ne s'est pas fait tout seul : ils nous ont fait beaucoup de remarques, nous demandant de retravailler certains aspects de notre projet. C'est dur, mais très bénéfique. Par exemple, ils trouvaient notre modèle économique flou, car nous étions partis sur un prix fixe très bas. Nous avons fait évoluer notre modèle, avec des prix différents, arrivant ainsi à le faire cadrer avec l'esprit de notre projet de modèle économique solidaire. »


« Nous rencontrons Philippe environ une fois par mois, selon les besoins, complété par des échanges avec Réseau Entreprendre Hainaut. Ils sont à notre écoute : je peux parler de mes problèmes, ou tout simplement pour leur soumettre une offre que je viens de recevoir, afin d'avoir leur avis sur le tarif demandé. C'est très rassurant. Avec Réseau Entreprendre Hainaut, nous sommes dans la stratégie, la gestion commerciale, etc.  Par exemple, j'ai toujours eu un peu de gêne avec le fait de vendre quelque chose. Philippe Lousse m'a décomplexé ! »

 

 

Philippe LOUSSE : 

« Quand les trois associés de Circuits de France sont venus présenter leur projets, les chefs d'entreprise du comité d'engagement n'étaient pas très convaincus, car ils n'avaient pas bien compris le concept. Moi, avec mon activité, j'y ai tout de suite été sensible. J'ai demandé à organiser une seconde réunion avec les créateurs, pour confirmer mon intuition. Avec trois autres chefs d'entreprise, nous avons voulu aider les créateurs à affiner leurs concepts, notamment sur les aspects commerciaux. Et ils sont ainsi devenus lauréats de Réseau Entreprendre Hainaut. Mon rôle est surtout de voir si les objectifs de Benoît sont été atteints, de le booster et l'aider à faire rentrer de l'argent ! »


« Ce qui m'a séduit : Circuits de France possède de nombreux points forts : un concept original, une maîtrise technique de l'outil informatique et la base de données potentielles, une vraie richesse. Pour moi, c'est leur vraie valeur ajoutée. Cette base d'informations sur les circuits et les professionnels du tourisme qu'ils emmagasinent au fil du temps sera un vrai atout non seulement au niveau du marché français mais aussi européen ! »


« Le point faible se situe certainement au niveau de la partie commerciale ! Dès le début, je me suis battu avec Benoît, pour lui faire prendre conscience de la nécessité de gagner de l'argent. Ces trois associés étaient un peu comme des artistes, avec une belle idée mais qui avaient du mal avec l'aspect financier, trop peu travaillé. Par exemple, au début, Benoît avait pour stratégie de démarcher un maximum de prospects et d'attendre qu'ils signent le contrat. Or, dans le domaine du tourisme et des institutions, les prises de décisions sont très longues. Je lui ai donc conseillé d'aller voir moins de gens, mais de les relancer régulièrement afin d'accélérer la signature de contrat pour rentrer du chiffre d'affaires et ainsi valider leur concept. Cela l'a bousculé, mais il a très bien compris l'intérêt de la chose et ça marche ! »


« Ils auront besoin d'être très attentifs lors du développement. Leur concept ne fonctionne que s'ils sont à l'écoute des besoins de leurs clients. Un point délicat quand l'activité se développe et les clients deviennent plus nombreux. Autre défi : sans cesse adapter leur site. Enfin, un talon d'Achille : l'humain. Ils sont trois associés qui s'entendent parfaitement et se complètent. C'est un atout aujourd'hui. Mais le défi, face à la croissance de l'activité, c'est de rester soudé, avec un partage du travail et des rôles adapté. »


« Aujourd'hui, ils existent de nombreux dispositifs de soutien financier aux créateurs. Ce qui manque selon moi, c'est un accompagnement humain, un peu comme un maître d'apprentissage. Car le point capital, et dont les créateurs n'ont pas assez conscience, ce n'est pas tant de créer une entreprise que de la développer harmonieusement. Il faut davantage préparer les créateurs à leur rôle de chef d'entreprise, à leur rôle d'employeur, etc. Avec un bon concept, le plus dur n'est pas de trouver les clients mais de gérer la croissance. Pour cela, il est capital d'être très attentifs à leurs attentes, à leurs besoins, qui évoluent sans cesse. C'est ce que mon entreprise a fait et qui lui a permis d'être toujours là aujourd'hui alors que d'autres ont mis la clé sous la porte. Il est capital d'écouter les clients pour se remettre en question et évoluer sans cesse. »

Témoignage tiré des Echos Entrepreneurs